Carnet de route

le Laure et le Tura

Le 22/04/2017 par Fred

Samedi 22 avril 2017, 4 cafistes (Gégé, Céline, Jef et Fred) partent pour un WE de travail sur le plateau de Malabrac. Au programme : purge, nettoyage de paliers et vérification des amarrages dans 3 cavités, la Vache, le Laure et le Tura. Il faudra aussi vérifier la jonction Laure - Tura ! Pour effectuer cette traversée, nous comptons sur le renfort de JLL le dimanche pour assurer les escalades...

Nous voici donc tous les 4 sur le plateau et Jef met tout de suite la pression : « il faut tenter la traversée dès aujourd'hui » ! Il a raison ; c'est la priorité. Jef pense que l'escalade doit se faire le Tura mais il ne veut pas la faire... Il me propose donc de la tenter pendant qu'il équipera le Laure me permettant de remonter... J'accepte bien évidemment puisque de mon côté, je suis certain que l'escalade doit se faire par le Laure. Et comme moi non plus, je ne veut pas la faire, elle sera pour lui :o) . Les équipes sont donc constituées : Gégé et Jef dans le Laure ; Céline et moi dans le Tura...

Après un départ brouillon (corde trop courte et corde qui se bloque), nous atteignons rapidement le R10 à remonter. Nous n'avons pas de topo mais nous suivons le courant d'air. Nous franchissons le R10 puis l'escalade du P4. Je tente de percer une lunule mais le vieux perfo ne semble pas supporter le contact avec la roche. (Il faut dire que c'est un gros WE de travail pour le CAF de Perpignan puisque d'autres équipes sont parties avec l'autre perfo à l'assaut de grandes profondeurs). Je commence à m'inquiéter ; comment gravir le P10 si je ne peut pas faire d'artif ? Puis nous entendons un murmure. L'autre équipe n'est pas loin ; c'est rassurant... Vient alors le vacarme et les vibrations d'un éboulement qui nous paraît long et important ! Céline et moi nous nous regardons sans un mot... Pas de cri... C'était certainement une purge volontaire (ou non) provoqué par l'autre équipe. Le P10 se dresse devant nous. Certes c'est du 4 mais c'est un peu impressionnant quand on est en bottes au fond du Tura. Après de bonnes prises dans la 1ère moitié, il n'y pas grand-chose à poser pour la suite glaiseuse... Un dernier becquet et c'est la délivrance ; me voilà assis une jambe dans P10 du Tura, l'autre dans le E16 du Laure. Cet enfoiré de Jef avait raison, l'escalade devait bien se faire par le Tura. Pendant que Céline me rejoint, j'aperçois l'éclairage de Jef au fond du E16, c'est un soulagement pour tout le monde. Céline redescend pour modifier les équipements du P10 et du P4. Et oui, pour des raisons diverses, variées et parfois pressantes, Céline aura fait un aller-retour dans le puits d'entrée, le P4 et le P10.

Nous descendons le E16 pour rejoindre la 2ème équipe sans laquelle cette traversée aurait été impossible. De peur de louper le RDV au fond de la cavité, ils ont fait des choix audacieux dans un secteur qu'ils ne connaissaient pas. Tous les paliers après le P27 devront être purgés !

Nous ressortons tous les 4 plus tard que prévu mais la satisfaction se lit sur nos visages. Alors que certains marchaient dans l'histoire, d'autres assuraient la jonction Laure-Tura.

La traversée est faite !!! 

Il est temps de planter le camp ; demain, il y a encore du taf mais c'est une autre histoire...







CLUB ALPIN FRANCAIS PERPIGNAN
STADE JEAN LAFFON
BP 21102 - AV. PAUL DEJEAN
66103  PERPIGNAN CEDEX
Contactez-nous
Tél. 04 68 54 56 38
Permanences :
Jeudis 18h30/20h00
Agenda